L’expérience des jeunes

Qu’avaient à dire les jeunes au sujet de la psychose et du cannabis?

Lors de l’un des ateliers, de jeunes chercheurs ont partagé leurs expériences et leurs réflexions.

Ils ont transcrit sur des cartes postales ce qu’ils souhaitaient partager avec ceux qui occupent une place importante dans leur vie : leurs parents, frères et sœurs, cousins, amis et autres. Il se peut que leurs commentaires spontanés et directs vous déstabilisent quelque peu et vous éclairent.

Ils ont également créé des films vidéo poignants sur leurs expériences.

Faites défiler les cartes postales pour lire leurs messages..

Aux enfants âgés de 14 à 18ans : Fumer de la marijuana peut (parfois) être une expérience effrayante. Vous pouvez perdre le contrôle. Pour certaines personnes, c’est une bonne chose, pour d’autres non. En fin de compte, la décision vous revient. Informez-vous chaque fois que c’est possible. La marijuana est plus puissante que celle qui était utilisée à l’époque de vos parents. Comme pour tout dans la vie, il y a des conséquences. Veillez donc à vous informer afin de prendre les bonnes décisions.

Salut mec,

Tu te rappelles comme je devenais bizarre quand on fumait de l’herbe? Piégé dans ma tête pendant que vous riiez et continuiez à vous amuser? Il se trouve que je n’étais pas seul. D’autres personnes atteintes de psychose ont vécu des expériences similaires. Je me demande si les gens qui n’ont jamais présenté de psychose ressentent ça lorsqu’ils sont défoncés?

Salut les potes,

Vous croyez que vous êtes en train de vous amuser, mais n’oubliez pas, votre état mental finit toujours par vous rattraper. Traitez bien votre cerveau et il vous le rendra.

P.S. — Je suis toujours là si vous avez besoin d’aide.

Aux parents:

La plupart des enfants commencent à fumer de l’herbe à l’âge de 12 ans. Ils imitent ainsi leurs frères et sœurs aînés ou cèdent à la pression de leurs camarades. C'est en ciblant un auditoire plus jeune que nous pouvons vous aider à faire les bons choix pour eux.

À tout un chacun:

J’ai commencé à réfléchir sérieusement au fait que si vous n’avez jamais présenté de psychose, que vous fumez de la marijuana et que vous commencez à subir des euphories négatives, puis que vous continuez à consommer cette drogue, vous risquez de subir un premier épisode de psychose.

Chère personne fictive,

Si vous envisagez de consommer du cannabis, il se pourrait que vous ne trouviez pas ce que vous cherchez. Aussi, si vous souffrez d’une maladie mentale sous-jacente ou y êtes prédisposé, le cannabis peut la faire surgir ou la potentialiser.

À ma future fille pré-ado,

Il est possible que tes camarades et connaissances te poussent à essayer la marijuana; même si cela peut ressembler à quelque chose de nouveau, d’amusant ou d’excitant à essayer, je veux que tu en connaisses les effets néfastes. En plus de l’odeur, la marijuana n’est pas bonne pour la santé, et tu peux y devenir de plus en plus dépendante avec le temps. Ce qui commence comme une activité pratiquée avec des amis peut t’isoler et se transformer en une expérience effrayante. Je ne veux jamais que tu vives ça.

À tout un chacun:

Nous constatons que l’utilisation de marijuana change, semble-t-il, avec le temps, et que les gens commencent à en consommer pour des raisons différentes. Je n’arrive pas à croire à quel point certains de ceux qui commencent à en fumer sont jeunes! L’âge le plus fréquemment cité est 12 ans.

Coucou,

Je voulais seulement t’informer des dangers qu’il y a à fumer du cannabis à ton âge. Tu n’as que 16 ans et le risque que tu prends pourrait ne pas en valoir la peine. S’il te plaît, penses-y.

Cher Sam (mon cousin)

Tu as huit ans et tu ignores donc encore ce qu’est la marijuana. C’est très bien, mais je sais que ça ne durera pas longtemps. Pour faire court, si tu es malheureux, ou ressens une pression de la part de tes amis à ce sujet, quoi qu’il en soit, fais ce que tu auras décidé.

Tu es le mieux placé pour savoir; je t’aime, Alison

À mon fils qui finira par vivre son adolescence : Sois toujours toi-même et non pas la personne que les autres veulent que tu sois. La pression des camarades n’est rien d’autre que cela, pas besoin d’y céder. Tu peux y échapper grâce au sport et à ta créativité.

Je t’aime, papa

Chères Emilie et Anna (mes futures filles)

Vous êtes toujours les bienvenues à la maison. Si jamais vous voulez aller prendre un café, souper, dîner, déjeuner, prendre une crème glacée, faire une promenade ou aller barboter, faites-le-moi savoir.

Salut
Je vous aime, papa

Mes amis ont la même mentalité,
ce n’est pas parce qu’ils le font que tu dois le faire aussi. Aussi isolé que tu puisses te sentir en ne fumant pas, ne cède pas! Il est préférable de bien se sentir que de tomber malade par la suite.

Ma chère nièce de 13 ans,

J’ai appris tout ce qu’il y a à savoir sur l’herbe, ses différentes variétés, les raisons pour lesquelles les gens commencent et continuent à en consommer. Je veux que tu aies tout ce qui est possible et que tu vives la meilleure vie qui soit. Tu es si forte et tu as toujours été une si bonne amie que je veux que tu fasses des choix dont tu seras fière.

À mon copain,

Si tu te sens seul, appelle-moi et on pourra sortir ensemble –on peut parler, plaisanter, rire, pleurer, écouter de la musique, danser, manger, parler de tout et de rien. Ne reste pas à la maison à te défoncer. Je te promets que tu te sentiras mieux à sortir avec moi. Pose ton joint et viens passer du temps avec moi.

Ma chère fille (13 ans)

Quand j’avais ton âge, j’ai trop traîné dans les parcs, et dépensé l’argent gagné avec le gardiennage pour acheter de la marijuana, j’ai fumé cette drogue pour m’amuser et me sentir aimée, mais j’ai fini complètement paranoïaque et seule. Si j’ai appris une chose, c’est que j’aurais pu m’amuser davantage en faisant d’autres choses plus valables auxquelles je n’aurais pas regretté d’avoir consacré mon temps et mon argent.

Je t’aime, maman

À Paige,

Mes expériences avec la marijuana et la psychose m’ont beaucoup appris. J’ai réussi à exprimer ce que je ressentais par rapport à la consommation de drogues à l’aide d’un exutoire créatif et je suis capable d’expliquer aux jeunes les dangers qu’il y a à fumer de l’herbe.

La marijuana peut augmenter votre risque de subir un autre épisode psychotique. À court terme, elle soulage le stress; cependant, son utilisation continue inhibe l’action des médicaments antipsychotiques, elle peut modifier votre cerveau et empêcher les antipsychotiques de fonctionner. Cela voudrait dire que vous présenteriez des psychoses pour le reste de votre vie sans pouvoir en apprécier les effets.

Expéditeur : Une personne ayant reçu un diagnostic récent de maladie psychotique.

Chers maman et papa,

J’aurais aimé que vous ne fumiez pas de marijuana et que vous ne la laissiez pas traîner tout le temps. Ç’a été trop facile pour moi de prendre cette habitude... Vous avez ensuite été surpris et furieux que je sois devenu un drogué. Mais vous espériez quoi? Vous étiez vous aussi des drogués. Comment vous attendiez-vous à ce que je n’y touche pas? J’aurais vraiment aimé n’avoir jamais commencé.

Si vous fumez de la marijuana, vous prenez un risque immense. Mais vous pourriez aussi en apprendre sur vous-même et acquérir une nouvelle perspective sur la vie. Si vous comprenez les dangers, allez-y.